Accueil > Fiches > Matériel > Téléphonie > Telorion Vox / Telorion Zoom

Telorion Vox / Telorion Zoom

À partir d’un Smartphone Samsung Galaxy S2, la société Telorion propose une nouvelle solution de téléphonie mobile adaptée au handicap visuel.

Avec Telorion Zoom, l’usager malvoyant dispose d’une interface tactile épurée dont l’accessibilité visuelle est assurée par des fonctions d’agrandissement et une modification des couleurs d’affichage.

En mode Telorion Vox, un utilisateur non voyant bénéficie d’une restitution vocale des contenus. Grâce à la coque en silicone fournie, les saisies rappellent celles effectuées avec les claviers Multitap des téléphones à touches physiques.
 

Version : 1.3

Prix TTC : 600 € TTC

Date de publication : 23 mai 2013

Convertir cette fiche au format MP3

Telorion Vox / Telorion Zoom pour Smartphone Samsung Galaxy S2

Présentation

La société Telorion avec sa solution éponyme propose une adaptation logicielle pour le Smartphone Samsung Galaxy S2.

Constituée par une interface utilisateur et une suite d’applications de téléphonie mobile accessible aux usagers aveugles et malvoyants, l’interface Telorion est chargée au démarrage de l’appareil et se substitue à l’écran d’accueil du système natif Android.

Paramétrable en fonction du type de déficience visuelle, l’accès aux informations affichées est restitué par un agrandissement et/ou une vocalisation des contenus.
Avec une interface configurée en mode « malvoyant », l’interaction entre l’utilisateur et le Smartphone passe par un clavier et une gestuelle tactile, tandis que l’accès à l’écran reste principalement visuel avec un agrandissement et une modification des couleurs d’affichage.

Configurée en mode « non voyant », cet accès procède par une restitution vocale des informations affichées. Quant aux commandes, hormis quelques gestuelles, elle utilise essentiellement un clavier de saisie « Multitap » dont les 18 touches sont délimitées par l’ajout d’une coque en silicone fournie.

Description du Samsung Galaxy S2

Très largement diffusé, le Samsung Galaxy S2 utilise un écran tactile de près de 5 pouces et comprend les éléments suivants :

  • sur la tranche supérieure un orifice pour l’insertion d’un casque fourni ;
  • sur la tranche latérale droite, une touche utilisée pour la mise en marche et l’extinction du téléphone ;
  • sur la tranche inférieure en position centrale, une prise micro USB pour la connexion de l’appareil à un ordinateur ou la recharge de la batterie par le bloc secteur ;
  • en haut de la tranche latérale gauche, une large touche pour le réglage du volume sonore ;
  • sur la face arrière, un cache donne accès à la batterie et aux logements des cartes SIM et mémoire. En haut du cache, une caméra accompagné de son flash ;
  • sur la face avant, au-dessus de l’écran occupant la quasi-totalité de la surface, l’objectif photo frontal et différents capteurs. En bas de l’écran, au centre, un bouton d’accueil.

Le mode « non voyant » ou Telorion Vox :

Ce mode est utilisé avec une coque en silicone qui laisse apparaitre, sur une bonne moitié inférieure de l’écran, un bouton d’accueil et 18 orifices correspondants aux 6 touches de commande et de navigation et aux 12 touches alphanumériques d’un clavier téléphonique standard.

Avec ce type de repérage spatial et une utilisation limitée au clavier, l’usage du Smartphone se rapproche de celui d’un appareil mobile pourvu d’un clavier à touches physiques. Un écho des caractères en cours de frappe donne un contrôle de l’ensemble des saisies effectuées.

La partie supérieure, laissée libre par la coque, est réservée à l’affichage des menus et différents messages lus par la synthèse vocale intégrée au système. Dans ce mode, les validations tactiles ainsi que la rotation automatique de l’écran ont été désactivées.

Le mode « malvoyant » ou Telorion Zoom :

Utilisé sans coque, ce mode propose deux représentations du clavier : un clavier complet de 18 touches identique au mode « non voyant » ou un clavier simplifié avec une hauteur de touche ajustable. Ce dernier divise sur deux écrans le clavier de 12 touches des saisies alphanumériques de celui de 6 touches pour les commandes. Une commande tactile permet de passer rapidement de l’un à l’autre.

La partie supérieure de l’écran, réservée à l’affichage des menus et des contenus, utilise différentes gestuelles pour, notamment, modifier la taille des caractères ou améliorer le contraste par la sélection d’une combinaison de couleurs du texte et du fond.

Dans le mode d’utilisation « malvoyant », la validation d’une option par l’écran tactile et l’orientation automatique de l’écran restent actives.

Utilisation

Au démarrage du Smartphone, juste après la saisie du code PIN, un menu principal est présenté sous forme de liste numérotée. Une navigation par les flèches suivie d’une validation ou la saisie du chiffre mis devant chaque option de menu lance une des neuf principales fonctions offerte par l’interface. Quelle que soit la position courante, le bouton d’accueil réaffiche le menu principal.

Parmi les fonctions disponibles, les premières proposent des applications de communication courante comme l’émission et la réception des appels téléphoniques, des SMS ou une gestion des contacts par laquelle l’utilisateur peut enregistrer l’ensemble des informations liées à une personne ou un organisme (nom, numéro de téléphone, adresse mail…). Ces informations pourront ensuite servir à l’insertion automatique des coordonnées d’un destinataire par les applications de communication ou à une identification de l’appelant dans l’historique des appels.

Les options suivantes du menu principal, plus orientées vers des usages informatiques, du web ou d’aide à la vie quotidienne, s’apparentent d’avantage à des logiciels présents nativement ou par téléchargement sur les Smartphones grand public.
Parmi les plus significatives, une gestion des courriers électroniques, la consultation de pages web ou encore des outils aussi divers qu’un agenda, la lecture par reconnaissance de caractère de texte imprimé, l’enregistrement de mémos vocaux, une navigation GPS, l’écoute de livres audio Daisy, de fichiers MP3, une loupe pour les utilisateurs malvoyants…

Pour la plupart des applications, un menu contextuel et/ou des commandes clavier spécifiques donnent accès aux principales commandes disponibles tandis que des commandes générales, par gestuelles ou saisie de touches, restent opérantes quel que soit le logiciel utilisé. Celles-ci sont utilisées pour prendre connaissance des informations sur l’état du système (réseaux disponibles, heure, date, niveau de batterie, alarme, notifications...), afficher les dernières applications ouvertes, utiliser ou ajuster les paramètres d’accessibilité (taille et couleurs d’affichage en mode malvoyant, paramètres et commande du lecteur d’écran en mode non voyant…), etc.

Pour les zones qui nécessitent des entrées alphanumériques, comme avec les SMS, les mails, la navigation GPS…la dictée vocale peut se substituer à l’utilisation du clavier. Malgré des résultats irréguliers et une forte dépendance aux conditions sonores ambiantes, cette fonction qui repose sur la reconnaissance vocale Google, offre parfois un confort et une rapidité d’exécution supérieure aux saisies « MultiTap » effectuées par le clavier téléphonique.

Les plus aguerris ou les plus curieux peuvent utiliser le système Android et revenir à tout moment sur l’interface Telorion. Sous Android, l’accessibilité est prise en charge par le lecteur d’écran TalkBack intégré au système d’exploitation.

La solution Telorion reposant sur un matériel communiquant, l’utilisateur est informé par notifications des améliorations et évolutions des fonctionnalités du produit disponibles par mises à jour sur le réseau.
 


Afficher la fiche technique


Remarques

En verrouillage actif sous Telorion, la mise en veille à partir de l’interface native d’Android oblige à utiliser la gestuelle Talkback à deux doigts pour déverrouiller l’écran.
L’utilisation d’un dispositif braille, bloc-notes ou afficheur connectables en Bluetooth et compatible avec des appareils mobiles n’est pas prévu par l’interface Telorion.
 

Points forts

  • La saisie « Multitap » combinée à la coque en silicone sous Telorion Vox facilite le repérage des touches et l’utilisation globale du clavier.
  • En mode « non voyant », l’interface tactile devient pratiquement transparente, l’usager retrouve une expérience très similaire à celle procurée avec un clavier à touches physiques.
  • L’Interface épurée exclusivement textuelle et l’utilisation des applications par des menus simplifient l’usage comme l’apprentissage du système.
  • L’excellente accessibilité visuelle apportée par l’agrandissement du texte et l’amélioration des couleurs d’affichage en mode Telorion Zoom.
  • Quel que soit l’écran ou l’application active, le retour au menu principal est toujours possible par simple appui sur la touche d’accueil.
  • L’utilisation des fonctions de téléphonie élémentaires comme les appels, les SMS et la gestion des contacts est souvent plus simple et intuitive qu’avec des appareils munis de clavier à touches physiques.
  • La gestion des mails par Telorion rend l’envoi et la réception des courriers électroniques aisément accessible aux personnes les moins technophiles.
  • Dans de bonnes conditions, les commandes vocales peuvent donner de très bons résultats.
  • Comparée à certains produits concurrents, l’application GPS est efficace en mode piéton.
  • La reconnaissance de caractère (OCR) et les possibilités de sauvegarde des résultats.
  • L’application Agenda et sa synchronisation avec Google.
  • Le transfert des données entre un ordinateur et le mobile par simple copier / coller.

Points faibles

  • Compte tenu du faible coût des synthèses vocales sous Android, une voix française qualitative aurait pu être fournie.
  • Absence d’une commande d’épellation.
  • Dans l’application SMS, l’envoi vers plusieurs destinataires n’est pour l’instant pas possible.
  • En émission comme en réception, l’application Emails ne gère pas les pièces jointes.
  • L’absence d’une mise au point automatique dans l’application Loupe rend son utilisation difficile. Avec un lancement de l’application en mode paysage, occasionnellement, les boutons de contrôle occupent la moitié de l’écran.
  • La reconnaissance vocale ne gère pas l’insertion de ponctuation.
  • Les rendez-vous récurrents, y compris ceux synchronisés à partir de Google, n’apparaissent pas dans l’agenda Telorion.
  • Dans l’application « Lecteur de livre » récemment implantée, les dossiers contenants les ouvrages au format MP3 ne sont pas reconnus. Pour les ouvrages MP3 constitués de plusieurs fichiers, le passage d’un fichier au suivant n’est pas automatique.
  • La prise en charge du format Daisy dans l’application « Lecteur de livre » comporte des imperfections : arrêt brutal de l’application après une succession de manipulations, navigation limitée au niveau de titre 1, pas d’information globale sur le livre, etc.
  • Les taux de compression trop élevés des fichiers MP3 produits par l’application « mémo vocal ».
  • Après suppression des notes intermédiaires, des items sans titres et sans contenus apparaissent dans la liste des notes.

Nos conclusions

Face à une offre de plus en plus réduite de téléphones mobiles munis d’un clavier à touches physiques, certains usagers déficients visuels déplorent le peu d’alternatives aux solutions tactiles.

Principalement représentées par l’iPhone d’Apple et les Smartphones Android, ces dernières proposent des options d’accessibilité performantes, mais leurs interfaces et manipulations par gestuelles sont régulièrement jugées complexes par un certain nombre de personnes non ou malvoyantes.

L’adaptation du Samsung Galaxy S2 par Telorion, avec sa coque en silicone permettant une saisie par clavier physique Multitap et une interface exclusivement textuelle, rappelle l’ergonomie éprouvée des « anciens » téléphones portables à touches et correspond à une réelle demande des usagers.

En complément à une pratique simplifié de la téléphonie mobile, la combinaison du potentiel offert par un Smartphone et la simplicité d’usage et de prise en main de l’interface Telorion, peut également inciter les moins technophiles à l’usage d’applications mobiles comme la gestion des mails, la reconnaissance de caractères, la navigation GPS…

Avec ses mises à jour fréquentes et gratuites, il nous semble fort probable que les principales anomalies constatées durant notre évaluation soient rapidement corrigées et que les nouvelles applications régulièrement proposées conservent la facilité d’usage qui caractérise l’interface Telorion de ce qui est proposé nativement par les autres interfaces tactiles.
 

Outils et services


Voici quelques outils qui vous permettront de retrouver le CERTAM ailleurs que sur son site web. N'hésitez pas à vous y abonner et à interagir avec nous !

Ces outils sont également accessibles via vos téléphones mobiles pour profiter de nos services où que vous soyez !

D'autres contenus, souvent complémentaires, pourront vous y être proposés.

licence Creative Commons Paternité - Pas de Modification 2.0 France. CERTAM by CERTAM - AVH est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Paternité - Pas de Modification 2.0 France.
Basé(e) sur une œuvre à www.certam-avh.com.