Accueil > Fiches > Matériel > Téléphonie > Téléphone MiniVision

Téléphone MiniVision

Dernier téléphone mobile proposé par la société Kapsys, le MiniVision est un appareil de petite dimension équipé d’un clavier à touches physique.

Sans interactions tactiles et loin de la complexité d’usage d’un smartphone, le MiniVision se limite aux principales fonctions de téléphonie mobiles : Appels, SMS, Contacts, Alarme, Agenda...

Version : 5739

Prix TTC : 369 €

Date de publication : 27 septembre 2018

Convertir cette fiche au format MP3

Téléphone MiniVision de la société Kapsys

Présentation

Après le SmartVision 2, la société française Kapsys propose le MiniVision, un appareil beaucoup plus simple d’usage et limité aux fonctionnalités essentielles de téléphonie mobile. Destiné aux publics déficients visuels, son utilisation peut bénéficier d’une vocalisation et d’amélioration de la perception visuelle de l’écran, notamment par agrandissement ou modification des couleurs d’affichage. De petite taille, équipé d’un clavier à touches physique et de commandes vocales, il n’utilise pas d’interaction tactile pouvant rebuter le public visé par la plupart des solutions de téléphonie adaptées actuellement proposées sur le marché.

Description du MiniVision

Face avant

Divisée en deux, avec en partie supérieure et sur une bonne moitié de la face avant, un écran de 2,4 pouces. Au-dessus de cet écran, un haut-parleur utilisé pour les appels.

Sous l’écran, un clavier physique lui-même divisé en deux : la partie haute comprend un panneau de contrôle et de navigation doté d’un joystick central avec quatre flèches directionnels actionnées par appui sur l’un de ses côtés et d’une validation ou du lancement de la saisie vocale par un appui bref ou prolongé sur la zone centrale.

A gauche du joystick, une touche séparée en deux. Un appui sur sa partie inférieure pour décrocher un appel entrant ou lancer une communication et un appui sur sa partie supérieure pour ouvrir le menu contextuel de l’application active.

A droite du joystick une seconde touche également divisée en deux, avec un appui en partie basse pour raccrocher un appel, mettre en marche, en veille ou éteindre le téléphone. Un appui sur sa partie supérieur pour revenir au menu précédent ou effacer le dernier caractère saisi.

La seconde partie du clavier physique est constitué par le pavé de saisi alphanumérique classiquement  présent sur les appareils téléphoniques. Les 12 touches réparties sur 3 lignes qui le composent sont légèrement espacées les unes des autres et un repère en relief signale le chiffre 5.

Tranche supérieure

Vers la droite un orifice pour l’insertion du tour de cou. La mise en place du tour de cou nécessite de retirer la coque arrière pour l’insérer autour d’une encoche avant de repositionner la coque.

Tranche droite

Seul connecteur présent, un jack audio 3.5 mm pour la connexion du casque-microphone fourni.

Tranche inférieure

En partant de la gauche, le microphone du téléphone suivi par la prise Micro USB pour la recharge de la batterie.

Vers l’extrémité droite, une encoche permettant d’enlever la coque arrière de l’appareil.

Face arrière

En haut et à gauche la caméra du MiniVision sous laquelle se trouve la LED du flash, suivi juste sur sa droite par un haut-parleur utilisé notamment par la synthèse vocale.

Utilisation

Comme pour toute initialisation d’un appareil téléphonique neuf, des manipulations et réglages initiaux faciliteront son utilisation. Ils peuvent nécessiter l’aide du revendeur ou d’une tierce personne, notamment avec les usagers finaux les moins habitués à ce type de manipulations :  insertion de la carte SIM, mise en place du tour de cou, sélection de la langue de l’interface, enregistrement d’un numéro d’appel pour la messagerie, saisie ou transfert d’éventuels contacts…

Au démarrage du téléphone, et après saisie du code PIN, l’usager se retrouve sur un écran d’accueil  avec une annonce de l’heure courante et des nouveaux messages et appels en absence qui pourraient avoir été reçus.

Les différents écrans et saisies clavier sont vocalisés avec un affichage adapté à la malvoyance par agrandissement, défilement automatique des textes trop long pour tenir sur la largeur de l’écran ou par une modification des couleurs d’affichage.

Le clavier physique dispose de touches de commandes qui permettent de prendre, raccrocher ou rejeter un appel. Les frappes au clavier, comme le numéro de téléphone d’un correspondant ou l’écriture d’un SMS sont réalisées en saisies de type « ABC » par le clavier numérique.

Un appel peut être passé simplement à partir de l’écran d’accueil par saisie du numéro du correspondant puis appui sur la touche « Décrocher » du clavier. Cette même touche sert au décrochage lors de la réception d’un appel. La touche « Raccrocher » met fin à l’appel ou le rejette.

Les fonctions d’envoi et de réception de message ainsi que les autres applications disponibles sur le MiniVision passent par un menu principal appelé par les flèches verticales du joystick. Hormis les fonctions de téléphonie, complètes pour ce type d’appareil, ces dernières comprennent l’envoi et la réception de messages (SMS), la gestion des contacts, la création d’alarmes ou de rendez-vous, l’écoute de station de radio FM, la détection de couleur par la caméra du téléphone, des opérations de calculs arithmétiques simples et une fonction « SOS » actionnée par un appui prolongé sur la touche « décrocher » afin de générer des appels et des envois de SMS à une liste de destinataires en cas d’urgence.

Pour compléter cet usage, des raccourcis clavier donnent un accès plus direct aux fonctions d’accessibilité comme la modification du débit de la lecture, la lecture des SMS reçus et des appels en absences ou encore un complément aux fonctions de saisies comme une sélection et une manipulation des données du presse-papier.

Enfin, toujours pour les opérations de saisies, et avec une connexion valide sur un réseau de données et un environnement sonore qui le permet, des fonctions de dictée vocale offrent une alternative aux frappes par le clavier.


Afficher la fiche technique


Remarques

Dans sa version logicielle actuelle nous n’avons pas trouvé d’utilité à l’ajout d’une carte mémoire, les sonneries personnelles et fichiers VCF sont en effet stockés dans la mémoire interne du téléphone.

Il est possible d’ajouter des sonneries supplémentaires sous forme de fichiers MP3 stockés dans le dossier « Ringtones » situé dans la mémoire du téléphone.

Points forts

  • Ergonomie matérielle bien pensée : Toutes les touches de commandes ou de saisie sont regroupées en face avant facilitant ainsi l’utilisation à une main du téléphone.
  • Avec une interface linéaire dénuée d’élément graphique et des fonctions réduite au nécessaire, l’appareil est d’une grande simplicité d’utilisation.
  • Avec de nombreux modes d’affichage en différentes taille et couleurs, l’accessibilité visuelle aux utilisateurs malvoyants nous semblent très bonne.
  • La vocalisation est  complète et réactive sur tous les contenus présents sur l’écran.
  • Malgré une connexion réseau et un environnement peu sonore indispensables à son fonctionnement, les commandes vocales sont une alternative rapide et efficace aux saisies effectuées par le clavier.
  • L’autonomie du téléphone, notamment en veille, est très importante.
  • L’utilisation possible d’un casque sans fil en connexion Bluetooth.
  • Les fonctions annexes comme l’agenda pour l’enregistrement et le rappel des rendez-vous.
  • Les petits détails bien pensés tel la suppression de l’option « écran noir » lorsque la vocalisation est désactivée permettant ainsi d’éviter de se retrouver sans affichage et sans retour vocal…

Points faibles

  • L’impossibilité d’utiliser la dictée vocales sans connexion réseau wifi ou 3g/4g et son champ d’action limité aux saisies alphanumériques.
  • L’envoi d’un SMS à partir d’un numéro enregistrer dans l’historique des appels n’est pas prévu.
  • Contrairement à ce qui est signalé dans la documentation, la navigation sur la première ou la dernière option d’un menu n’est pas indiquée par un signal sonore.
  • Des améliorations d’ordre matérielles non présentes sur cet appareil auraient été un plus : étanchéité du téléphone et utilisation d’une prise en USB-C, plus pratique à utiliser par une personne déficiente visuelle.
  • La caméra arrière réservée au seul détecteur de couleur peu performant.
  • Dans l’application message, lors de l’envoi d’un contact par SMS, le corps du message reçu ne contient que le numéro de téléphone du contact sans autre information comme le nom de la personne associée à ce contact.

Nos conclusions

Limité aux principales fonctions de téléphonie mobiles, le MiniVision comble un vide depuis la généralisation des smartphones à interface tactiles.

Avec des retours réactifs, une importante autonomie, une grande simplicité de son interface et une utilisation par un clavier à touches physiques, le MiniVision devrait satisfaire de nombreux utilisateurs qui ne ressentent pas l’utilité des nombreuses applications proposées par les smartphones du marché et qui sont souvent rebutés par les manipulations et gestuelles nécessaires à leur utilisation.

Par rapport à ses atouts, les points faibles mentionnés nous semblent vraiment mineurs et perfectibles, à condition de bien cibler les besoins présent et surtout futur de l’utilisateur.

Outils et services


Voici quelques outils qui vous permettront de retrouver le CERTAM ailleurs que sur son site web. N'hésitez pas à vous y abonner et à interagir avec nous !

Ces outils sont également accessibles via vos téléphones mobiles pour profiter de nos services où que vous soyez !

D'autres contenus, souvent complémentaires, pourront vous y être proposés.

licence Creative Commons Paternité - Pas de Modification 2.0 France. CERTAM by CERTAM - AVH est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Paternité - Pas de Modification 2.0 France.
Basé(e) sur une œuvre à www.certam-avh.com.